Une guitare sans manche, c’est comme…

Hé oui, ça y est !!

Notre guitare a enfin un vrai manche en bois d’arbre !! 🙂

Après un travail minutieux de la part de notre luthier (en résumé) :

  • assemblage et rabotage de l’ébauche de forme,
  • mise en place du truss-rod (une tige métallique qui permet de corriger la déformation du manche lors de la mise en tension des cordes),
  • collage de la touche – la partie supérieure du manche sur laquelle on va poser ses doigts
  • mise en place et ajustement des frettes,
  • incrustations des repères en nacre – les jolis petits ronds qui permettent de ne pas se tromper de note,
  • sculpture du talon, ponçage, ponçage et reponçage…
  • finition à la « shellac », un vernis qui s’applique au tampon en une multitude de fines couches.

Chaque étape représente un véritable travail d’orfèvre.

Enfin, vient le moment du collage entre le corps et le manche, petit moment de stress quand à la tenue mécanique effective de l’ensemble. Par précaution, j’ai effectué au préalable des tests de collage entre le PLA et le bois sur des échantillons témoins.

Allez on se lance.

La prochaine fois, on monte les mécaniques, le sillet, on ajuste la hauteur des cordes et enfin on fait du gros SON !! 😀 😀

Licornefab

fondateur du site

Vous aimerez aussi...